Africlap 2017, nos coups de cœur et temps forts à ne pas rater

C’est parti pour la 4e édition du festival des cinémas d’Afrique à Toulouse. Pendant 5 jours, plus de 30 films seront projetés dans des salles ainsi qu’en plein air. En plus des projections, une foire culturelle sera installée au coeur du jardin des plantes.

Parce que c’est un festival qualitatif, riche en émotion et qui porte haut les couleurs de l’Afrique à Toulouse, nous sommes fières d’être partenaires pour les deux prochaines éditions. Alors, profitez de vos derniers jours de vacances et venez célébrer les cinémas d’Afrique. On vous fait une petite sélection de nos films coups de cœur et des temps forts à ne surtout pas rater.

Les temps forts du festival

 

  • L’ouverture officielle

A édition spéciale, ouverture spéciale! Pour la première fois elle aura lieu au pas moins célèbre cinéma de UGC de Toulouse le 30 août 2017 à 20h00. Pour démarrer le festival avec humour et bonne humeur, l’invité d’honneur MAMANE offrira un spectacle humoristique, suivi de la projection de son film « Bienvenue au Gondwana », déjà sacrée la comédie Franco-africaine la plus drôle de l’année!

Réservez vos places ici

  • Le ciné-concert

Le vendredi 1er septembre à la salle du Sénéchal aura lieu la soirée de soutien au festival dédiée à une projection suivie d’un concert. Nous participerons à l’animation de cette soirée.

A partir de 19h30 sera projeté le fil L’interprète de la réalisatrice et actrice ivoirienne Kadhy Touré. Kadhy Touré a réalisé des exploits dans le monde cinématographique au Nigéria avant de s’installer définitivement en Côte d’Ivoire dans l’optique d’aider au développement du cinéma ivoirien.

L’interprète raconte l’histoire d’une jeune mère, épouse et travailleuse acharnée est l’une des meilleures interprète du pays. Si dans son travail, elle excelle au point de glaner tous les lauriers, sa vie de couple frise la catastrophe tant la monotonie et les maladresses de son époux DAVID L’affecte. Quand elle se retrouve à faire l’interprète pour MICHAEL NEWMAN, un homme d’affaires américain très prospère, elle se découvre une nouvelle féminité et commence à entretenir une relation amoureuse avec lui. Tout semble aller pour le mieux, mais lorsque par un extraordinaire concours de circonstances elle demande a son amant d’assassiner son époux et que celui-ci refuse, tout s’écroule autour d’elle… Commence alors une descente aux enfers.

A partir de 22h, aura lieu le concert de Cherif Mbaw dont la sensualité et la puissance de sa voix l’a très tôt propulsé en premières parties de Neneh Cherry, Keziah Jones ou Tracy Chapman. C’est au Sénégal qu’il apprend dès l’enfance à composer et à chanter. Lauréat du concours international de guitare classique organisé par l’UNESCO, il arrive en France et intègre le conservatoire pour parfaire sa technique musicale. Citoyen du monde, il s’est posé à Paris depuis plusieurs années pour forger sa musique, aux confluences de l’Afrique, de l’Europe et des continents qui l’inspirent, empruntant aux cultures qui le composent. Si Chérif Mbaw vient du Sénégal, s’il vit à Paris, et qu’il chante généralement en wolof, sa musique et ses textes sont d’aujourd’hui, de notre monde…. si mondial.

Réservez vos places ici

  • La foire culturelle

Samedi et dimanche, nous vous donnons rendez-vous à la foire Africlap au jardin des plantes, la partie plein air du festival Africlap. Au programme: cinéma, marché d’artisanat, concerts, restauration, ateliers, contes, café littéraire et bien plus que ce que vous imaginez pour le seul bonheur des curieux et des passionnés de l’Afrique et ses cultures.

Vous savez quoi? Tous les concerts et les films sont gratuits, sans oublier les ateliers à participation libre.

Comment venir à la foire

Place maintenant à nos films coup de coeur:

  • Le Bleu Blanc Rouge de mes cheveux

Projections du film: mercredi 30 août à 14h à la salle Michel Perrier et samedi au cinéma le cratère à 17h
A 17 ans, seyna, une adolescente d’origine camerounaise se passionne pour l’histoire de la France, le pays qui l’a vue naître et dont elle est profondément amoureuse. Son baccalauréat en poche et sa majorité approchant, Seyna n’aspire qu’à une chose: acquérir la nationalité française. Mais son père Amidou s’y oppose farouchement. Un film de Josza Anjembe.

  • Le Verrou

Projection: Jeudi 31 août à 20h au Centre d’animation des chamois

Houda, Mabrouka et Faouzia ont en commun le tasfih, un rituel magique qui vise à protéger les jeunes filles de toute pénétration, désirée ou subie avant le mariage.

  • L’arbre de fruit

Projection:  jeudi 31 août 11h00 à l’Espace des Diversités.
Projection suivie d’échanges sur le thème de l’infertilité. L’arbre sans fruit est un film autobiographique, sur un sujet universel. Mariée et sans enfant, Aicha se trouve dans une situation « hors norme » dans son pays. Mais au Niger comme partout dans le monde, il y a des problèmes d’infertilité. À partir de son histoire personnelle, adressant ses questionnements à sa maman disparue en couche, la réalisatrice explore avec délicatesse les souffrances cachées des femmes et brise les tabous.

« Ce film est un cadeau que j’ai fait à mon pays, comme lorsque l’on rapporte de voyage un objet nouveau. Lorsque j’ai présenté le projet du film au Niger, on m’a dit : « Tu auras tous les islamistes sur le dos, tu seras répudiée par ton époux, voire même bannie de ta société ». Mais il a été bien reçu : il a fait le tour des écoles et des universités. Cette réussite m’a donné le courage de continuer sur la même voie. Avec « L’arbre sans fruit », j’ambitionne de faire voler en éclats un autre tabou : celui de l’infertilité.  » le mot de la réalisatrice Aïcha Macky

Informations pratiques:

Commenter

Votre adresse mail ne sera pas publiée.
*indique les champs obligatoires.

*